4 saisons pour jouer, à l’intérieur comme à l’extérieur

27 février 2013
dans Sports et plein air
par Anne Pélouas
4 saisons pour jouer, à l’intérieur comme à l’extérieur

Ski ou patin l’hiver, randonnée pédestre et canot l’été, vous aimez les activités de plein air, mais vos préados rechignent à partir en week-end avec la famille? Comment résoudre la quadrature de ce cercle infernal? Voilà quelques idées à mettre à l’essai pour convaincre vos jeunes de vous accompagner lors de vos activités.

En toutes saisons

À l’intérieur pour les uns, dehors pour les autres

L’une des solutions pour concilier vos désirs et ceux des adolescents est de rechercher, dans les régions qui vous intéressent, des centres de plein air ou de l’hébergement de type familial. Ils ont souvent de belles salles de jeux communautaires, avec tables de babyfoot, de ping-pong ou de billard, ce qui plaît beaucoup aux jeunes. Le billard a particulièrement la cote auprès des ados d’aujourd’hui, mais les salles privées en ville ne leur sont généralement pas accessibles, en raison de la vente d’alcool. En hébergement familial, il y a presque toujours des activités organisées pour les jeunes de tous les âges. Les vôtres pourraient ainsi rencontrer d’autres ados!

 

Autre formule gagnante : inviter le ou la meilleure amie de votre préado à se joindre à la famille le temps d’une activité ou d’un week-end.

 

Quelques bonnes adresses :

 

Dans un parc près de chez vous

En vacances, et durant les congés scolaires, courez les sorties guidées et les forfaits dans les parcs nationaux, surtout si vos ados sont passionnés d’animaux, d’astronomie, d’histoires à dormir debout, ou s’ils sont de grands gourmands.

 

Cet hiver, le forfait « flambeaux » du parc national du Mont-Mégantic offre une journée de plein air avec souper santé, randonnée aux flambeaux en raquettes et soirée d’astronomie, et ce, tous les samedis, de fin janvier à fin mars, et pendant la relâche. On pourra aussi profiter de l’occasion pour regarder le soleil au télescope et visiter l’Astrolab.

 

Au parc national du Mont-Saint-Bruno, on vous propose, le 2 mars, une randonnée-causerie en raquettes avec un garde-parc naturaliste. Les participants auront droit à une fondue au chocolat après la randonnée. Et, durant la semaine de relâche, il y aura des activités comme « guimauves, barbecue et tire sur neige ». De quoi convaincre les jeunes de vous suivre...

 

D’autres activités à cibler dans les parcs du Québec :

  • Au parc national des Grands-Jardins, place à la pêche blanche.
  • Au parc national des Monts-Valin, expérimentez une nuit en igloo!

 

On trouve toutes les infos nécessaires, et plus d’idées encore, sur le site de la SÉPAQ.

 

En hiver

Adrénaline, quand tu nous tiens!

Attachez vos tuques! La nouvelle piste de luge de la Station du Massif dans Charlevoix a de quoi décoiffer… Longue de plus de six kilomètres, elle dévale l’équivalent du dénivelé des pistes de ski alpin situées à proximité, pour finir sur le bord du fleuve. Avec un guide, on apprend les rudiments du freinage et de la direction du traîneau avant de se lancer dans la pente. Plaisir garanti! (www.lemassif.com)

 

Été / automme

Du haut des airs

Les parcours aériens de type « d’arbre en arbre » ont la cote chez les préados. Les jeunes aiment s’adonner à ce genre d’activité entre amis plutôt qu’en famille! Proposez-leur de les emmener en groupe et de les laisser s’amuser à grimper aux arbres. Ils pourront également exercer leur équilibre sur des ponts de singe, ou encore, se lancer dans le vide au bout d’une corde, pour enfin glisser à pleine vitesse sur de longues tyroliennes. Pendant ce temps, vous pourriez prendre plaisir à vous détendre sur une table de massage dans un spa nordique de la région!

 

Quelques bonnes adresses :

 

Les parcours de « via ferrata » qui se multiplient au Québec pourraient bien également plaire à vos jeunes. Plusieurs parcours offrent une bonne dose d’adrénaline. Il s’agit d’enfiler un harnais d’escalade et, à l’aide de deux mousquetons que l’on déplace, de suivre un câble accroché au roc pour progresser le long d’une paroi plus ou moins haute. Parmi les plus impressionnantes, bien que sans danger, il y a :

commentaires propulsés par Disqus