Entrevue avec le nutritionniste Bernard Lavallée

Alimentation : 4 choses à ne pas avaler

18 juin 2018
dans Alimentation
par Marjolaine Arcand
Alimentation : 4 choses à ne pas avaler

Ultratransformés, antioxydants, régimes, superaliments… Difficile de s’y retrouver dans cette jungle d’informations concernant la nutrition. Avec son deuxième ouvrage, N’avalez pas tout ce qu’on vous dit, le nutritionniste Bernard Lavallée souhaite offrir des outils aux consommateurs afin qu’ils puissent s’alimenter sainement en toute connaissance de cause.

« Je me suis rendu compte que les gens sont vraiment perdus en matière de nutrition », se désole Bernard Lavallée, qui a eu envie d’aider monsieur et madame Tout-le-Monde à départager le vrai du faux.

 

Le nutritionniste Bernard Lavallée 

 

Selon celui qui est aussi connu comme Le nutritionniste urbain, voici donc 4 choses à ne pas avaler en matière de nutrition.

 

1. Les médias

On parle énormément de nutrition dans les médias. Mais il faut prendre ce qu’on y lit ou entend avec un grain de sel, selon Bernard Lavallée. « Il faut comprendre que les médias ne s’intéresseront qu’à une nouvelle sensationnaliste, qui renverse tout. Mais la réalité est qu’aucune étude en nutrition ne peut tout renverser. Une étude est une pièce du casse-tête, et le consommateur devrait s’intéresser à toutes les pièces. »

 

2. L’industrie agroalimentaire

Selon le nutritionniste, le but de l’industrie n’est pas de nous empoisonner, mais pas non plus de nous mettre en santé. « Leur objectif est de proposer des produits qui goûtent bon, se conservent longtemps et ne coûtent pas cher », souligne-t-il. Et comme la santé fait vendre, il faut aussi faire attention au marketing alimentaire. « La majorité des allégations sur les emballages ne livrent pas la promesse. »

 

3. Le Guide alimentaire

Datant d’il y a plus de 10 ans, la dernière version du Guide alimentaire canadien ne traite pas du degré de transformation des aliments. « Malheureusement, ça ne permet pas de répondre aux problématiques actuelles. Il faudrait que la prochaine version, qui doit sortir en 2018, aborde la question. Un peu comme le fait le Guide alimentaire brésilien, qui donne des conseils simples et concrets répondants aux problématiques du 21e siècle. »

 

4. La bullshit nutritionnelle et autre charlatanisme

Les bleuets guérissent le cancer. Il faut absolument manger du chou kale. Ne plus boire de lait. Voilà le genre d’information qu’il faut éviter de croire. « Il n’existe pas de bon ou de mauvais aliment, explique Bernard Lavalée. Ce n’est pas un seul aliment qui est responsable de maladies chroniques ». La bullshit nutritionnelle, c’est n’importe quelle information qui ne repose pas sur la science, ou qui y repose, mais a été mal interprétée. « Il faut se demander si l’étude a été faite sur des humains? Des animaux? Sur deux personnes ou 8000 personnes? Une étude réalisée auprès de 10 personnes ne devrait pas influencer nos choix ». Le nutritionniste invite les gens à demeurer sceptiques, surtout face à des termes comme « poison », « miracle », ou « toxique ».

 

5 règles à respecter pour manger sainement

Il existe beaucoup de bruit autour de la nutrition, pouvant laisser croire que manger sainement est une chose complexe. Selon Bernard Lavallée, il n’y a que 5 règles à respecter pour bien manger :

 

  • Manger frais;
  • Manger diversifié;
  • Manger des végétaux;
  • Boire de l’eau;
  • Avoir du plaisir.

 

« Pas besoin de compter les calories ou les nutriments. Pas besoin de vous casser la tête! »

 

Vous sentez-vous d’attaque pour déboulonner les mythes alimentaires?

 

N’avalez pas tout ce qu’on vous dit

Éditions La Presse

248 pages

 

Conférence GRATUITE de Bernard Lavallée
Le travail du nutritionniste Bernard Lavallée vous intéresse? Consultez sa conférence 

Comment le design urbain influence l’alimentation des citoyens présentée le 30 mai 2018 dans le cadre du 3e Colloque régional sur les saines habitudes de vie, à Métabetchouan-Lac-à-la-croix.

 

commentaires propulsés par Disqus