Potager en famille: 6 étapes pour commencer à jardiner

26 avril 2018
dans Jeux et loisirs
par Tatiana Polevoy
Potager en famille: 6 étapes pour commencer à jardiner

L’été dernier, vous avez salivé d’envie devant les photos Instagram de vos amis qui récoltaient les belles tomates fraîches de leur jardin? Cette année, on ne vous y reprendra plus, c’est décidé : vous aurez un potager!

 

Soyez rassurés, pour récolter quelques beaux légumes au cours des prochains mois, il ne suffit que d’un peu de temps – et de lâcher-prise. Pour tout comprendre, suivez nos 6 étapes pour vous lancer dans le jardinage en famille.

 

1. Plantez vos semis

 

Oui, il est possible d’acheter des plants de tomates ou de fines herbes déjà semés, avec quelques centimètres de hauteur. Mais si vous vous y prenez assez tôt, vous pouvez préparer vous-même vos semis. Rien de plus gratifiant que de savoir que c’est nous qui avons planté la petite graine qui a donné vie à un délicieux poivron.

 

Dès la fin de mars ou le début d’avril, on peut mettre en pots : oignons, céleris, tomates, poivrons et fines herbes. Au début mai, on peut planter la laitue et le concombre.

 

Si vous avez une lampe à tubes fluorescents, utilisez-la pour surplomber vos semis. Sinon, assurez-vous que les pots soient en bordure de fenêtre. Vos semis seront aussi plus heureux près d’une source de chaleur, comme le dessus du frigo. Vous pourrez les transplanter à l’extérieur lorsque les risques de gel au sol seront éliminés.

 

2. Utilisez l’espace – quel qu’il soit

Les potagers destinés à la consommation individuelle ou de la famille ne sont pas réservés qu’à ceux qui possèdent de grandes cours. En choisissant des pots assez grands, il est possible de faire pousser sur un balcon presque tous les légumes, les fines herbes et même des fraises en pot!

 

Il existe des avantages au jardinage de balcon : on peut disposer les plants de façon plus rapprochée dans un pot que dans la terre, et les légumes et fruits mûriront plus rapidement.

 

Pas de balcon ni de cour? Partout au Québec, il existe de nombreux jardins communautaires où l’on peut cultiver son petit lopin de terre. Renseignez-vous!

 

3. Déterminez en famille le bon endroit

Si vous avez une petite ou une moyenne cour, il y a des choix à faire. Ceux qui bénéficient d’une terrasse bien ensoleillée pourront décider de jardiner en pots quand même.

 

Si vous prenez la décision d’installer votre potager à même le sol, délimitez-en l’espace à l’aide de piquets et de corde. Sélectionnez une zone où le soleil est présent au moins 6 heures par jour. Songez aussi aux petits animaux qui pourraient se glisser dans votre jardin : aurez-vous à construire des abris ou à user de tactiques pour les dissuader?

 

Enfin, pensez à la source d’eau. Elle doit être située près du potager pour que les enfants puissent eux-mêmes déplacer le lourd arrosoir jusqu’aux légumes!

 

4. Restez réaliste

Les apprentis jardiniers, grands comme petits, devraient commencer par des fruits et légumes faciles à entretenir. Vous avez ainsi plus de chances d’obtenir de bons résultats et de gagner en confiance pour affronter des défis de jardinage lors des saisons suivantes.

 

Fiez-vous aux laitues, tomates, radis, courgettes et petits piments forts pour donner un bon rendement. Au contraire, tenez-vous loin du brocoli, du chou-fleur et de l’aubergine, reconnus comme étant difficiles à faire pousser.

 

Cela semble trop compliqué? Pourquoi ne pas commencer par un jardin de fines herbes? Basilic, persil, ciboulette, origan, romarin, menthe et citronnelle sont habituellement assez faciles à cultiver et donnent de grosses quantités.

 

 

5. Planifiez une bonne journée pour commencer

Mettez toutes les chances de votre côté pour que le potager soit amusant pour toute la famille. Choisissez une journée à la température intéressante pour vous lancer véritablement. Assurez-vous que vos enfants aient l’envie et l’énergie de « jouer » au jardinier ce jour-là : ils en auront ainsi un bon souvenir et ne rechigneront pas à s’en occuper le reste de l’été.

 

Planifiez une demi-journée pour les achats : terre, semis, engrais, plants déjà entamés, bêche, pots, râteau, etc. Après une pause, dédiez l’après-midi à déterminer l’emplacement du jardin, planter, mettre de l’engrais et arroser.

 

N’oubliez pas d’équiper adéquatement vos enfants : protège-genoux, bottes de pluie et vêtements qui peuvent se salir.

 

6. Donnez des tâches

Démarrer son potager, c’est comme adopter un chien… Enfin, pas vraiment, mais dans les deux cas, le partage des responsabilités doit reposer sur tous les membres de la famille! Ainsi, donnez des mandats précis à chacun des enfants. Au besoin, établissez un horaire aimanté au frigo. Qui arrose quoi quelle journée? Chacun peut avoir le travail d’arroser le légume qu’il affectionne particulièrement. Les plus vieux seront heureux de faire un concours entre les membres de la famille : au début de la saison, chacun a une section délimitée du potager et en est responsable. Qui aura les plus belles tomates au cours de l’été?

 

 

Quelques avantages à jardiner en famille
  • Avoir un contact avec la nature.
  • En apprendre plus sur la provenance des aliments.
  • Apprendre à mieux apprécier les aliments, les goûter, les sentir.
  • Renforcer son estime de soi en participant à créer un légume!
  • Lâcher prise : se salir, accepter qu’on n’ait peut-être pas un rendement optimal – du moins la première année.
  • Passer du temps à l’extérieur en famille.

 


Pour aller plus loin... 

 

commentaires propulsés par Disqus