Opinion

La course, les enfants et la motivation; une combinaison possible?

8 mai 2014
dans Société
par Rédacteur Invité
La course, les enfants et la motivation; une combinaison possible?

«J'aime courir, mais je me sens souvent coupable de prendre du temps familial pour mes entraînements. Éventuellement, je perds ma motivation, et tout mon temps va aux activités des enfants.» Vous vous reconnaissez là-dedans? 

Sachez qu’il c'est possible de concilier entraînement et famille. La combinaison course-enfants peut facilement être plaisante et gagnante.

 

Garder la motivation pour l'entraînement sans un but précis est très difficile. La course à pied ne fait pas exception à cette règle. Une des erreurs que font les débutants en course est d'attendre d'être bon avant de s'inscrire à un événement. Mettons un point au clair. Si vous courez, vous êtes déjà bon. Si vous pouvez mettre un pied devant l'autre, vous pouvez vous inscrire à une course. Il y a aujourd'hui tellement de distances différentes, organisées tout au long de l'année, que c'est presque impossible de ne pas trouver un défi à la mesure de vos capacités. Commencez par des petits entraînements et allez-y souvent. Vous deviendrez vite endurant et prendrez plaisir à sortir courir.

 

Là, je vous entends: «Souvent? Pas facile avec les enfants...». De mon côté, j'ai découvert la course à 35 ans, alors que mes fistons étaient âgés de 6 et 8 ans. Je m'étais inscrite à un demi-marathon à l'époque (eh oui, je voyais grand!) et j'avais 6 mois de préparation intense devant moi. La culpabilité des longues sorties le week-end, je l'ai bien connue. Je me levais souvent vers 5h30 pendant que toute la maisonnée était encore endormie. J'avais l'impression d'être une meilleure mère. Puis, un petit rituel s'est installé. À mon  retour, mes fistons venaient à ma rencontre dans l'entrée pour me demander comment avait été ma course et me féliciter. J'ai réalisé leur intérêt et leur fierté pour ce que j'avais entrepris.

 

J'ai commencé à inviter mes enfants à m'accompagner en vélo pendant mes petites distances d'entraînement. En plus d'être témoins de mes efforts, ils m'aidaient en comptant les kilomètres sur la piste cyclable et étaient d'excellents motivateurs. Éventuellement, un de mes fistons s'est mis à manifester de l'intérêt pour la course. Il en est même venu à participer à des petits cross country en forêt et il a adoré l'expérience. Dans mon coin comme dans une foule de régions, du mois de mai au mois de novembre, une course par mois est organisée dans un boisé. Il y a des distances de 1km, 2km, 5km et 10km. Quelle belle façon de s'entraîner avec ses enfants et de se fixer des buts en famille! Chacun peut y trouver son compte, et s'encourager mutuellement.

 

Nathalie Sanfacon et ses deux garçons.

 

Depuis ma première course, il y a 5 ans maintenant, je suis inscrite en permanence à un événement. Je m'assure de toujours avoir un but dans un futur plus ou moins rapproché et ainsi rester motivée. Bien que mes distances soient beaucoup plus longues aujourd'hui, les petits défis fixés avec les enfants font encore partie de ma routine puisqu'ils représentent des moments de grand plaisir. J'inscris tous les événements à venir sur le calendrier, et nous comptons les jours tout au long de notre préparation. C'est une façon tangible de voir nos objectifs à venir et de nous encourager en équipe. Les parents sont les premiers modèles des enfants. S'ils nous voient en action de temps en temps, ils ont naturellement le goût de se réaliser par le sport eux aussi.

 

J'ai encore des moments où je m'entraîne dans la solitude en tête à tête avec ma ville. Parfois très tôt le matin, parfois quand mes fistons sont à l'école et que mon horaire me le permet. Et ils me suivent encore en vélo, pour de plus longues sorties. Mais j'ai réglé une chose; finie la culpabilité! La course, les enfants et la motivation; chez nous c'est définitivement une belle combinaison!

 

Par Nathalie Sanfacon | Une fille qui court

 


Consultez notre dossier complet sur la course à pied.

 

commentaires propulsés par Disqus