Santé mentale : les ados gagnent à être actifs

29 août 2017
dans Santé
par Tatiana Polevoy
Santé mentale : les ados gagnent à être actifs

Saviez-vous que plus les ados font du sport, moins ils ont de chances de souffrir de dépression… à l’âge de 20 ou 21 ans?

C’est la conclusion surprenante d’une étude danoise, menée auprès de près de 1600 jeunes adultes et dont les résultats sont relayés par le programme Kino-Québec.*

 

Plus de sport = moins de dépression

On sait maintenant que les causes de la dépression sont multiples et peuvent varier d’individu en individu. Mais parmi les facteurs pouvant mener à une dépression, on retrouve le manque d’activité physique ou encore la baisse significative dans la pratique de l’activité physique.

 

Les chercheurs ont remarqué qu’à l’âge de 14 ou 15 ans, les ados actifs, c’est-à-dire ceux dont les loisirs sont des sports, présentent moins de chances de souffrir de dépression, et ce, plusieurs années plus tard, au début de la vingtaine.

 

Des résultats encore plus marqués chez les femmes

C’est chez les femmes que les conclusions sont encore plus claires. Les filles qui, adolescentes, avaient pratiqué moins de 3 heures d’activité physique par semaine, avaient 60%  plus de chance de souffrir de dépression que les femmes qui en avaient pratiqué 4 à 6 heures par semaine.

 

Chez les hommes, le risque était de 20% plus élevé pour la même différence au niveau de l’activité physique.

 

Pour aller plus loin

Au Danemark, là où a été menée l’étude, les jeunes font au moins 45 minutes d’activité physique par jour à l’école primaire depuis quelques années.

D’ici à ce que de telles mesures soient adoptées (qui sait?!) un jour au Québec, voici quelques pistes d’action pour aller plus loin et inciter votre jeune à bouger :

 

 


*Source : Poulsen H, K Biering et JH Andersen (2016) The association between leisure time physical activity in adolescence and poor mental health in early adulthood: A prospective cohort study. BMC Public Health 16:3. Étude citée dans la fiche d’information scientifique no 00516, Kino-Québec, Xavier Bonacorsi et Guy Thibault.

 

commentaires propulsés par Disqus